Blog

Se créer un espace de méditation

Il est possible de méditer n'importe où et n'importe quand.


Cela étant dit, il est agréable de consacrer un petit endroit de la maison à cette pratique.

Comme le mala (chapelet de méditation), cette espace pourra symboliser une intention, un endroit de déconnexion ou reconnexion (voir prochain article !) ou simplement un appel au calme et à la spiritualité.



Voici ici quelques conseils et astuces pour pouvoir créer le vôtre :


Trouvez le bon endroit.

Décider du bon endroit est sûrement la partie la plus importante du processus. La méditation vous invite à mettre de côté un instant les distractions du quotidien.

Cherchez donc un espace sans trop de passages, silencieux, bien aéré et lumineux. Petite astuce : cherchez un endroit lumineux où vous pourrez méditer sans être en contact direct avec les rayons du soleil qui pourront soit vous éblouir, soit vous réchauffer de trop.


Rendez-le confortable.

L'inconfort physique (mal de dos, dureté du sol, sensation de froid, etc.) reste une des principales distractions lors d'une séance de méditation.

Il est donc conseillé de rendre votre espace confortable et « cocooning ».

Vous pouvez pour cela utiliser un coussin de méditation (zafu), un banc, une chaise adaptée (à même le sol avec dossier), ou tout simplement un coussin classique. L'idée ici est de s'y sentir bien et de pouvoir y rester longtemps sans trop bouger.

Pour ma part, je possède un zabuton (un grand coussin de méditation d'un mètre carré) sur lequel est posé mon banc de méditation. Je possède également un grand châle pour me maintenir au chaud lors de longues séances.


Ajoutez-y ce qui vous plait.

Il n'y a pas de règles ! Mettez-y ce que vous voulez. Seul petit conseil : ne chargez pas trop l'endroit. Cherchez la simplicité.

Une plante, un bol chantant, une image, une bougie ; tout ce qui vous apporte de la sérénité.


Un autel de méditation.

Vous pouvez également choisir de vous créer un petit autel pour déposer certains de ces objets ou en ajouter d’autres, comme une petite statuette, un cristal, votre mala, un livre...

NB : un autel de méditation n'a rien de religieux. Il n’est pas du tout nécessaire de croire en une divinité à tête d'éléphant pour posséder une statuette de Ganesh. Rappelons ici que les yogis croient simplement en l’énergie universelle. Certains sont même Chrétiens, Musulmans, Juifs, etc…

Les divinités sont ici des symboles qui représentent différents aspects de cette Énergie. Ils ont pour fonction de nous guider vers ce à quoi nous aspirons.

Cet autel, comme le reste de votre espace, doit être à votre image et apaisant.


Les freins.

Il est souvent difficile, voire parfois impossible de dédier un espace uniquement à la méditation.

Soit par manque de place, soit pour ne pas perturber le quotidien des personnes avec lesquelles nous vivons et qui ne partagent pas forcément notre spiritualité.

Un autel de méditation n'a pas forcément besoin d'être énorme et peut tenir sur le coin d'un bureau ou sur une petite table basse. Il est même possible de ranger son petit autel, sa bougie ou son coussin après chaque pratique.

J'ai pour ma part un petit autel de voyage sous forme de coffret (26cm de long pour 13cm de large) venant du Népal où je range quelques objets qui me tiennent à cœuret qui peuvent ainsi m'accompagner partout.


Les petits plus.

Bien que je ne le fasse pas moi-même, certains aiment à rajouter de l'encens ou un diffuseur d'huiles essentielles,ou encore avoir une petite enceinte pour pouvoir écouter de la musique.


Conclusion.

Votre espace de méditation doit être un espace qui vous ressemble et qui vous fait du bien. Mettez-y ce qui vous plait sans pour autant l'encombrer, en lui apportant espace et confort.

© 2019 Alex Blake

  • Noir Icône Instagram
  • Noir Facebook Icône